Madame Nezha EL OUAFI prononce la déclaration du Maroc à l’occasion de la 4ème assemblée des nations unies pour l'environnement, Nairobi, 14 Mars 2019

SEDD Photo interieur a la Une

Monsieur le Président ;

Excellences Mesdames et Messieurs ;

Permettez-moi tout d’abord, au nom du Royaume du Maroc, d’adresser mes sincères condoléances aux Nations Unies et aux familles des victimes de la tragédie de l’avion éthiopien.

Permettez-moi, également de saisir l’occasion pour adresser mes sincères remerciements au Gouvernement et au peuple Kenyan pour la qualité de son accueil et son hospitalité.

Mes remerciements vont également au PNUE et son staff pour tous les efforts déployés afin de faire de cet événement un succès et je voudrais à cet égard saluer la désignation d’une femme en l’occurrence Mme Inger Andersen à la tête de cette organisation onusienne et lui souhaiter plein succès.

Mesdames et Messieurs

Comme vous le savez, les rapports sur la qualité de l’environnement continuent à nous rappeler que les activités humaines non durables menées dans le monde entier ont dégradé massivement les écosystèmes de la planète, mettant en danger les fondements écologiques de nos sociétés et par conséquent notre prospérité économique et sociale.

L’ampleur des défis auxquels nous faisons face aujourd’hui, nous impose alors, de repenser le modèle économique actuel basé sur un schéma linéaire qui épuise les ressources naturelles d’un côté et cumule massivement les déchets et les pollutions de l’autre. L’objectif étant, de découpler la croissance économique de l’exploitation irrationnelle de l’environnement et des écosystèmes.

Mesdames et Messieurs,

Conscient du rôle qu’il doit jouer pour contribuer aux processus environnementaux globaux, le Royaume du Maroc, a mis en place un ensemble de réformes sur le plan réglementaire, institutionnel et opérationnel visant la conciliation entre les impératifs de développement socio-économique et la préservation de l’environnement.

Ces mesures ont été consolidées il y a presque deux ans, dans le cadre d’une Stratégie Nationale de Développement Durable adoptée au niveau du Conseil des Ministres sous la Présidence de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste. Cette stratégie qui ambitionne, d’assurer une transition du pays vers une économie verte et inclusive à l’horizon 2030, a fait de l’économie circulaire et de la consommation et la production durables un de ces chantiers prioritaires.

Dans ce cadre et afin de repenser les chaînes d'approvisionnement et le cycle de vie des produits, nous avons élaboré un Plan d’Action National sur les Modes de Consommation et de Production Durables. Ce Plan vise entre autres l’incitation des entreprises nationales à s’engager dans un processus de production durable ; la promotion de l’économie circulaire et sobre en carbone ; la promotion des modes de consommation éco-responsables, la mise en place des systèmes d’éco-labellisation et de certification environnementale et le soutien au développement des filières vertes.

Dans le domaine de la gestion durable des déchets, et pour la première fois, nous venons présenter une Stratégie Nationale de Réduction et de Valorisation des déchets avec un programme ambitieux de développement des filières de valorisation dans l’objectif de réduire la pollution induite par ces déchets (20 % du recyclage et une valorisation supplémentaire, au moins de 30% des déchets à l’horizon 2020) tout en offrant d’importantes opportunités en termes d’investissements et d’emplois verts (entre 50 000 à 70 000 pour les 5 années à venir) renforçant ainsi le processus de transition de notre pays vers une économie verte.

Dans le même contexte, le Programme National d’Assainissement Liquide 2008-2030 a été renforcé par un programme intégrée d’assainissement rural pour lutter contre la pollution.

Dans le domaine énergétique, et grâce aux Orientations Royales, nous avons réalisé de réels progrès en matière de développement des énergies renouvelables et en fixant un objectif visant à rehausser la part de ces énergies propres de l’ordre de 52% à l’horizon de 2030 dans la capacité électrique installée.

Par ailleurs, et afin de permettre au secteur public d’être un catalyseur de la transition vers des modes de consommation et de production durables, nous avons adopté tout récemment, dans le cadre du Comité Stratégique de la SNDD, présidé par le Chef de Gouvernement, le Pacte de l’Exemplarité de l’Etat visant à inciter les institutions publiques au niveau central et territorial à adopter des démarches éco-responsables notamment à travers une gestion rationnelle des ressources, l’introduction de la mobilité verte durable et la mise en place d’une politique d'achats publics durables.

Mesdames et Messieurs

Nous sommes convaincus que pour relever les défis liés à la transition vers des modes de consommation et de production durables, il est nécessaire d’impliquer activement toutes les parties prenantes dans le cadre d’une démarche cohérente et solidaire à l’échelle nationale, régionale et globale et d’assurer une synergie entre les processus scientifique, politique, économique et social.

Relever ces défis, nécessite aussi la prise en compte des besoins des pays en matière d’assistance technique, de renforcement de capacités et d’appui financier, plus particulièrement en Afrique, notamment pour l’élaboration des données nouvelles, fiables et régulières, essentielles pour l’aide à la prise de décision.

Le développement de partenariats innovants et la mise en réseau entre les gouvernements, les établissements de recherche et le secteur privé à travers la création de plateformes d’échanges dédiées à la consommation et à la production durables est également nécessaire pour relever les défis environnementaux émergents.

Mesdames et Messieurs,

Le Maroc n’épargnera aucun effort pour contribuer à l’accélération du processus de transition écologique et nous serions honorés d’abriter en avril 2019 la 5ème Session du Forum africain sur le développement durable dans le cadre de notre détermination et engagement collectif pour relever les défis du développement durable.

Je vous remercie de votre attention.

Mme Ouafi 14 03 2019

Tous Ecolos

Tous Ecolos

ONG

ONG