Conférence de Presse sur les résultats de surveillance de la qualité des eaux de baignade et du sable des plages du Royaume au titre de l’année 2022

Dans le cadre du Programme National de Surveillance de la Qualité des Eaux de Baignade et du Sable, Madame Leila Benali la Ministre de la Transition Energétique et du Développement Durable, a présidé une Conférence de Presse consacrée à la présentation des résultats dudit programme et également des outils d’information du public sur la qualité des eaux de baignade, et ce le vendredi 24 juin 2022 à partir de 10H, au siège du Laboratoire National des Etudes et de la Pollution relevant de ce ministère, sis à Madinat Al Irfane à Rabat.

Ce programme de surveillance, qui témoigne d’une volonté ferme de rehausser la qualité de toutes les plages vers les niveaux des standards internationaux, est à la base de l’octroi du label « Pavillon Bleu » aux plages les plus propres du Royaume. Cette labellisation est le fruit des efforts soutenus de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, sous la présidence de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasna. Il est à rappeler que les résultats annuels de la surveillance de la qualité des eaux de baignade et du sable, y compris les déchets marins, sont publiés et présentés aux médias au début de chaque saison estivale.

Ces résultats contribuent à informer tous les intervenants et l’ensemble de la population sur la qualité des eaux de baignade. Leur diffusion constitue aussi une occasion pour promouvoir les efforts déployés par tous les acteurs concernés et présenter les recommandations relatives à l’amélioration de la qualité de plages du Royaume. Ce programme a connu un développement continu, avec une augmentation du nombre de plages objets de surveillance, puisqu'il est passé de 79 plages en 2002 à 186 plages en 2011 (493 stations).

En ce qui concerne les résultats de la surveillance, la classification de la qualité des eaux de baignade au titre de l’année 2021 était basée sur les résultats de la période entre 2018 et 2021, où 88,14 % des stations de surveillance sont conformes à la norme relative à la qualité des eaux de baignade. Le taux de conformité à cette norme reste stable depuis 2017.

Quant aux 51 stations restantes (11,94%), elles ne répondent pas à ces normes et sont situées sur 23 plages réparties sur 5 régions. Les raisons de leur détérioration sont dues en général à l’impact des eaux usées et des charges fluviales, en plus du manque d'infrastructures d'hygiène au niveau des plages.

Picture3

Picture2

Picture3

Tous Ecolos

Tous Ecolos

ONG

ONG