Climat

Au cours de ces dernières décennies, le Maroc s’est développé dans un contexte de vulnérabilité face au réchauffement climatique. En effet, le changement climatique a accentué la dynamique de pression sur les ressources naturelles en général et affecté la résilience des écosystèmes forestiers et du secteur agricole à cause notamment de la raréfaction des ressources en eau dont la disponibilité est passée de 2 560m3/habitant/an en 1960 à 730 m3/habitant/ an actuellement.

Conscient de cette situation, le Maroc s’est engagé de manière volontaire dans la lutte contre le réchauffement climatique. En effet, depuis sa participation à la Conférence de Rio en 1992, le Maroc n’a cessé d’œuvrer pour contribuer à l’effort international en matière de développement durable et de lutte contre les effets des changements climatiques.

Les efforts déployés par le MDE dans ce cadre ont été couronnés par la mise en place d’une politique de lutte contre le réchauffement climatique qui vise :

  • La mobilisation des financements dans le cadre du finance-climat ;
  • La mobilisation de tous les acteurs pour la lutte contre le réchauffement climatique;
  • Le développement d’une approche structurante, intégrée, dynamique et anticipative;
  • La consolidation des mesures prévues ou mises en œuvre dans le cadre des initiatives stratégiques sectorielles;
  • Le renforcement des aspects transverses.

Le Maroc a également élaboré son Plan d’Investissement Vert que Madame la Ministre Déléguée Chargée de l’Environnement a présenté lors du Sommet sur le Changement Climatique qui a été tenu en septembre 2014 à New York en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unies et ce, en reconnaissance de la politique volontariste menée par notre pays en matière de protection de l’Environnement et de lutte contre les changements climatiques. Lors de ce Sommet, le Plan d’Investissement Vert a été apprécié et considéré comme action pilote pour les pays en développement.

Par ailleurs, Notre pays est le pays hôte de la 22ème Conférence des Parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (Novembre  2016)  consacrée aux discussions sur les modalités pour opérationnaliser le nouvel Accord international sur le Climat adopté à la conférence de Paris en 2015.

Aussi, le dernier classement accordé par le Climate Change Performance Index en 2014 qui a placé le Maroc au 9ème rang mondial, permettant de gagner 6 points par rapport à 2013 et 19 points par rapport à 2010, témoigne ainsi de l’effort déployé par notre pays en matière de lutte contre le réchauffement climatique.


Climat

Par ailleurs, plusieurs actions en matière de renforcement des capacités techniques et institutionnelles ainsi qu’en matière de sensibilisation des acteurs concernés ont été accomplies ; c’est ainsi que le Maroc a bénéficié de l’appui, particulièrement du PNUD et du PNUE, et plusieurs projets ont été exécutés notamment le projet régional RAB, le projet de Renforcement des Capacités en MDP (RC MDP) phase I et phase II, le projet relatif à l’évaluation de la vulnérabilité des zones côtières au changement climatique. Dans le cadre de ces projets, des experts marocains ont été formés et les acteurs concernés ont été sensibilisés à la problématique des changements climatiques.

Par ailleurs, l’entrée en vigueur du Protocole de Kyoto et de ses outils de mise en œuvre, notamment le mécanisme pour un développement propre (MDP) a été saisie par le Maroc pour mettre en place les structures administratives nécessaires et sensibiliser les acteurs potentiels les impliquant dans la dynamique d’une véritable stratégie nationale permettant à notre pays de tirer un bénéfice certain des investissements drainés par ce mécanisme. Dans ce sens, le Maroc dispose d’ un portefeuille de projets MDP et un PoA (MDP programmatique) dont le potentiel de réduction est estimé à 8 Mo TEq/CO2.

Sur le plan institutionnel, notre pays a mis en place très tôt des structures destinées à prendre en charge les aspects transversaux du Changement Climatique :

  • l’Unité changement climatique
  • le Comité National du Changement Climatique (CNCC)
  • le Comité National Scientifique et Technique du Changement Climatique (CNST-CC)
  • l’Autorité Nationale Désignée Nationale du MDP (AND MDP) constituée du Secrétariat Permanent du MDP (SP MDP) qui siège au niveau de la DPCC et
  • le Comité National du MCP (CN MDP).

Tous Ecolos

Tous Ecolos

ONG

ONG