Activités de Madame EL OUAFI à la COP23

Signature du MoU avec la Guinée,14 novembre 2017

image1 1

Un Mémorandum d’Entente (MoU) entre le Maroc et la Guinée pour renforcer la coopération entre les deux pays dans le domaine de l’Environnement et du Développement Durable.

Du côté Guinéen, le MoU a été signé par Assiatou BALDE, Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts et du côté Marocain par Madame Nezha EL OUAFI, Secrétaire d’Etat chargé du Développement Durable.

Cet accord cible la mise en œuvre d’un Programme de Coopération autour des domaines suivants :

  • Le cadre législatif et institutionnel de l’environnement et du développement durable ;
  • L’évaluations Environnementales et Reporting ;
  • La protection et la gestion des ressources naturelles ;
  • La contributions Déterminées au niveau National (NDC) dans le cadre de la Convention cadre des Nations Unies sur le Changement climatique;
  • L’adaptation au Changement climatique ;
  • Le mécanisme pour un Développement Durable (MDD) ;
  • L’assainissement et gestion intégrée des déchets solides et liquides ;
  • La sensibilisation et l’éducation à l’environnement et au développement durable ;
  • Ainsi que tout autre domaine d’intérêt ayant trait à l’environnement, convenu d’un commun accord entre les deux Parties.

Dans ce cadre, un Comité mixte sera mis en place incessamment pour entamer la préparation des Plans d’Actions annuels découlant de cet Accord de Coopération.

image1
image1
 
 

Ouverture des travaux du Segment de Haut niveau, 13 Novembre 2017, Bonn Zone

Madame Nezha EL OUAFI, Secrétaire d’Etat chargé du Développement Durable participe au Segment de Haut Niveau de l’Agenda de l’Action de Marrakech « Partenariat de Marrakech». Un agenda qui concerne le rôle des acteurs non étatiques dans la lutte contre le changement climatique et l’atteinte des Objectifs de l’accord de Paris et qui a contribué au processus de création de coalitions.

image3

Madame EL OUAFI Nezha organise une réunion avec les parlementaires au Pavillon Maroc

Vu le rôle fort important des parlementaires et des élus dans la mise en œuvre de toutes les politiques publiques, et compte tenu de l’engagement des parlementaires Marocains dans le processus de lutte contre le changement climatique, Madame Nezha EL OUAFI, Secrétaire d’état chargé du Développement Durable a tenu une réunion de briefing et de mise à niveau informationnelle sur les avancées des négociations à la COP 23.

Rappelant le contexte favorable du Maroc dans plusieurs domaines, Madame EL OUAFI a souligné les avancées de notre pays, particulièrement dans l’implication pour la 1ère fois de l’histoire des COP des partenaires non étatiques.

C’est avec l’Accord de Paris que l’on peut réussir le challenge a-t-elle rajouté, tout en rappelant la mise en place d’une plateforme d’opérationnalisation des actions de lutte contre le changement climatique au niveau des territoires.

Une conviction qui se poursuit pour faire de la COP 23 une étape d’implication des représentants des territoires, des élus…

De son côté, le Président de la COP 22 a affirmé que l’Afrique est aujourd’hui source de solutions, d’actions et d’initiatives, que les tous les acteurs, parlementaires, chercheurs, opérateurs économiques, société civile… sont tous des acteurs qui peuvent contribuer à la dynamique existante, et que le continent Africain doit travailler avec détermination et beaucoup de coopération, structurer les démarches.

Le Vice-Président du Parlement, Monsieur Abdelaziz EL OMMARI quant à lui appelé à la coordination des efforts, soulignant le rôle du Parlement Marocain, qui a tenu une réunion de concertation des parlementaires le 27 octobre 2017 à Rabat et qui a recommandé, entre autres, d’intensifier les consultations et le renforcement des coordination lors des COP et a proposé la création au sein de l’Union Parlementaire Africaine, d’un groupe de travail parlementaire Africain de plaidoyer pour la défense des intérêts des pays africains.

Il est à rappeler que cette réunion a connu aussi la participation du Président du Conseil de l’Union Africaine et d’autres personnalités.

 

image1
image1 2

1

Réunion Bilatérale de Madame la Ministre avec le Ministre de l’Environnement du Gabon

Madame Nezha EL OUAFI, Secrétaire d’Etat chargée du Développement Durable s’est entretenue aujourd’hui au Pavillon du Gabon, avec le Ministre de l’Environnement du Gabon et Président de la conférence des Ministres Africains de l’Environnement (CMAE). Les deux ministres ont échangé sur les modalités de renforcement de leur coopération en matière d’Environnement et de Développement Durable. Ils ont également souligné la nécessité d’opérationnaliser les décisions du Sommet Africain tenu en marge de la COP22 à Marrakech, notamment au niveau des trois commissions :

  • Commission du Bassin du Congo ;
  • Commission du Sahel ;
  • Commission des Etats Insulaires.

La rencontre a été également une occasion pour solliciter l’appui du Maroc pour la mise en œuvre de ces initiatives, notamment à travers le Centre de Compétences sur le Changement climatique (4 C Maroc).

Les deux ministres ont convenu également de mettre en valeur les efforts déployés pour la mise en œuvre de ces initiatives lors de la réunion du bureau de la CMAE.

image4
image5

 

ECDD2

 

La coopération entre le Royaume du Maroc et le Global Green Growth Institute (GGGI)

Le Maroc a entrepris d'importants efforts pour faire face au changement climatique depuis des décennies, en mettant l'accent sur l'énergie, l'agriculture et le développement urbain.

A cet effet, et dans le but d’atteindre une croissance économique plus équilibrée, le Gouvernement Marocain a placé la gouvernance locale, la régionalisation axée sur le développement local, et la création d'emplois parmi ses priorités. Dans cette optique, les enjeux liés au développement urbain cités dans la Stratégie Nationale de Développement Durable (SNDD) mettent l'accent sur la conceptualisation des territoires en tant qu'écosystèmes durables, axée sur l'amélioration de la coordination et la mise en œuvre d’actions favorisant les liens entre les zones rurales et urbaines.

Par ailleurs, le Maroc entreprend des initiatives dans la promotion d’une économie verte et inclusive depuis plusieurs années en étroite collaboration avec des partenaires de développement internationaux. De tels constats fournissent une base favorable à l’exécution du programme GGGI au Maroc, qui englobe le développement de territoires verts, de l'économie circulaire, sociale et solidaire, ainsi que la déclinaison territoriale de la SNDD.

C’est ainsi que le GGGI , suite à une série de concertations menée avec les parties prenantes clés, est en cours de finalisation d'un plan de planification quinquennal proposant un appui technique au Gouvernement pour la mise en œuvre de la SNDD ainsi que la réalisation de l’engagement n°9 de la Contribution Déterminée à l’Echelle Nationale (NDC), à savoir la mise en place d’une ville modèle à faible émission de carbone axée sur des actions efficaces en matière d’énergie, de transport et de gestion des déchets, et ce en alignement avec son processus de régionalisation avancée.

Une série de programmes de renforcement de capacités sur la croissance verte au Maroc est déjà lancée à travers un premier atelier qui s'est focalisé sur le concept de la croissance verte, du développement des territoires verts, en s’appuyant sur l’expertise du GGGI et en s’alignant à la SNDD.

Pour opérationnaliser leur partenariat, le Secrétariat d’Etat Chargé du Développement Durable a organisé conjointement avec le Global Green Growth Institute (GGGI) un atelier sur «La croissance Verte et le Développement des Territoires Verts au Maroc», et ce les 23 et 24 octobre 2017 à Rabat.

Une rencontre qui a permis d’engager un dialogue constructif et évolutif autour du concept de la croissante verte et le développement des territoires verts au Maroc, pour une meilleure mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Développement Durable (SNDD). L’atelier a été aussi une occasion pour mener la réflexion autour de l’opérationnalisation de la Stratégie Nationale de Développement Durable (SNDD) à l’échelle des territoires, et d’identifier des initiatives vertes locales et adaptées portant notamment sur le renforcement de la croissance verte au Maroc.

Lors de cet atelier, Madame la Secrétaire d’Etat chargée du Développement Durable Nezha EL OUAFI et le Directeur des Programmes Afrique et Région MENA du GGGI, M. Dexippos AGOURIDES ont signé le Mémorandum d’Entente entre le Gouvernement du Royaume du Maroc, et le GGGI pour renfoncer davantage la coopération entre les deux institutions.

Il est à rappeler que le GGGI est une organisation intergouvernementale, basée à Séoul, et fondée pour soutenir et promouvoir la croissance verte dans les pays. Le GGGI MAROC propose un appui technique pour accompagner la mise en œuvre de la SNDD et la réalisation de la Contribution Nationale Déterminée (NDC), notamment l’axe 9 se rapportant aux territoires sobres en carbone.

Autres activités de Madame la Ministre

  • Madame la Ministre reçoit la Ségolène Royale dans le pavillon Maroc
image7
ECDD
  • Réunion de Madame la Ministre avec son homologue du Bassin du Congo
image8
image6

 

 

 

Tous Ecolos

Tous Ecolos

ONG

ONG