Note sur les risques naturels et technologiques

Risques naturels et technologiques

La croissance des risques naturels et technologiques est un phénomène mondial préoccupant qui résulte de la densité d’occupation des zones à risque, sujettes à des aléas ou évènements dangereux, conduisant à des catastrophes. Les risques posent donc un défi mondial pour l’avenir et constituent l’un des problèmes majeurs du développement durable. Le risque majeur se définit comme la menace d'un événement à faible occurrence et de grande gravité car touchant des enjeux importants. Un risque majeur peut se définir aussi comme la survenue soudaine et souvent imprévisible, d'une agression d'origine naturelle ou technologique dont les conséquences pour la population et l’environnement sont graves en raison du déséquilibre entre besoins et moyens de secours disponibles.

La gestion des risques au Maroc

Le Maroc a connu ces dernières années plusieurs catastrophes naturelles (séismes, inondations, crues torrentielles, invasions acridiennes, désertification, sécheresse, glissement de terrains …) et certains accidents technologiques. Ces catastrophes ont été à l’origine de pertes de vies humaines considérables, d’importants dégâts matériels et des déficits incalculables sur les plans économique et environnemental. Ainsi, la prévention des risques est devenue, peu à peu, une préoccupation majeure pour les différents acteurs dont notamment, les Départements Ministériels, le secteur privé et les compagnies d’assurance.

Les inondations de ces dernières années, et surtout le séisme d’Al Hoceima du 24 février 2004, ont mis à découvert plusieurs faiblesses intrinsèquement liées à la vulnérabilité du tissu socio-économique et des infrastructures de base, ainsi qu’aux insuffisances sur le plan institutionnel, technique, et organisationnel, pour faire face à des catastrophes d’une telle ampleur.

C’est ainsi que le Maroc, conscient que la connaissance des risques est indispensable à une meilleure réduction des impacts des catastrophes, oeuvre d’une part, pour en faire une responsabilité partagée entre l'Etat et les citoyens, et d’autre part, pour prendre en compte la prévention des risques dans les politiques et stratégies nationales de développement.

Retour

Pour plus de détail :

Tous Ecolos

Tous Ecolos

ONG

ONG