Des caractéristiques biologiques et écosystémiques…

Le littoral abrite un patrimoine environnemental riche et varié et les divers milieux physiques et écosystèmes de grande valeur y sont représentés tels que les écosystèmes forestiers à Arganier, les écosystèmes dunaires, ceux des zones humides, les écosystèmes steppiques et les falaises côtières.

De tous les pays du Nord de l'Afrique, le Maroc est pratiquement le plus riche en zones humides. Il recèle de grandes lagunes et de nombreux estuaires. Son climat rend ses écosystèmes aquatiques très productifs, assurant de la nourriture à une avifaune variée durant toute l'année.

Quatre zones humides autour d’une lagune ou d’un lac ont été inscrites dans la liste de RAMSAR en 1980 : la réserve de Sidi Boughaba (Mehdia), la Réserve de Merja Zerga (Moulay Bousselhem), la Réserve de Khnifiss (Tarfaya) et celle d'Afennourir (Moyen Atlas). On peut également citer l’estuaire de Tahaddart, entre Tanger et Asilah, celui de l’Oued Loukkos, la lagune de Nador, celle de Oualidia, l’embouchure de Oued Massa et la baie de Dakhla.

Ces écosystèmes recèlent une flore et une faune riches et diversifiées, avec des espèces menacées d’extinction telles que le Goéland d'Audouin ou le Phoque Moine, d’où l’intérêt de la création de parcs nationaux tels que celui de Souss-Massa et d’Al Hoceima.

Les eaux du littoral marocain sont également réputées pour être très poissonneuses avec environ 250 espèces d'animaux marins.

Quel constat ?

Comment améliorer l’état du littoral ?

Tous Ecolos

Tous Ecolos

ONG

ONG