Le PAC-Maroc

Le Programme d'Aménagement Côtier du Rif central ou PAC-Maroc, a pour objectifs de:

  • Préserver les ressources naturelles et culturelles de la zone du PAC ;
  • Contribuer au développement de la population locale sur des bases respectueuses des valeurs naturelles et culturelles.

Le projet est structuré en cinq composantes :

  • La coordination et le pilotage institutionnel au niveau national et local ;
  • Une activité fédératrice porteuse de la stratégie de développement durable ;
  • Des activités thématiques axées sur le tourisme durable, la protection des sites sensibles naturels et la valorisation du patrimoine historique et culturel ;
  • Des activités transversales ou fonctionnelles comprenant le système d'information, l’analyse de durabilité, la sensibilisation et la participation ;
  • Des activités après-projet (suivi-évaluation).

Produits du PAC

La réalisation du PAC a conduit à élaborer de nombreuses productions internes dont des études et rapports.

  • (Dakki (2005) : Etude de faisabilité du Programme d’Aménagement côtier au Maroc: Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Eau et de l’Environnement. Direction de la Surveillance et de la Prévention des Risques. 111 pages).
  • Rapport de l’atelier de sensibilisation et de préparation (Fès, le 14 février 2006)
  • Accord relatif au Programme d’Aménagement Côtier pour la zone côtière du Rif central marocain (29 Octobre 2007)

Au moment du lancement du PAC, le volet « Tourisme durable » faisait l’objet d’un projet en cours intitulé : Projet "Destinations" relatif à la définition de stratégies pour un tourisme durable dans les pays méditerranéens et concernait la zone d’Al Hoceima. Ce projet a été intégré au PAC et étendu à la zone de Chefchaouen.

Il a pour objectif de promouvoir une planification et une gestion durables du tourisme dans les zones côtières du Sud méditerranéen en :

  • Introduisant des outils d’aide à la décision concourant à une gestion efficace des destinations touristiques au Maroc, en Tunisie et en Algérie ;
  • Préparant des directives qui permettront aux promoteurs touristiques d’évaluer la durabilité de leurs investissements en termes de risques environnementaux et de valeur ajoutée pour les collectivités locales ;
  • Renforçant les capacités des promoteurs, décideurs et autres groupes cibles pour l’utilisation des outils précités ;
  • Sensibilisant au tourisme durable.

Quel constat ?

Comment améliorer l’état du littoral ?

Tous Ecolos

Tous Ecolos

ONG

ONG